Ce jeudi 25 février 2016 a vu une rencontre qui ne tombait pas forcement sous le sens. Un artiste de Detroit, Jeremy Ellis, ceinture noire de MPC, machine à rythmes et son diabolique, et Afrique 3D, projet musical que l’on dit vaudou, issu de lointaines cordes et voix africaines.

 

Aéronef 3D
Aéronef 3D

Débarquant à Lille pour entamer sa tournée européenne, Jeremy Ellis se produisaient donc à l’Aeronef ce soir-là.

Une soirée qui, sur le papier, s’annonçait dichotomique, entre un gourou venu du nord assener un show hors du commun, avec des instruments mystérieux et un combo de DJs envoutant si aisément son auditoire à coup de samples de Rumba congolaise teintés de psaumes en Lingala, il y avait de quoi s’y perdre. Mais ce ne fut nullement le cas, la magie des ancêtres, certainement musiciens, de quelques continents soient-ils, a opéré.

 

DJ Iron & DJ Boulaone
DJ Iron & DJ Boulaone

Jeremy Ellis nous a donné à voir ce pourquoi Questlove des Roots l’a choisi dans son groupe, un musicien et un showman qui a su apprivoiser sa technique pour rendre de vraies émotions. Et ce fut un final détonant, avec d’autres machines, de simples platines vinyles, Dj Iron et Dj Boulaone nous ont emmenés encore une fois bien loin, aidés cette fois-ci d’une griotte 2.0, Lexie T, championne de France de Beat Box 2015.

Un savant mélange c’est créé ce soir-là, prouvant ainsi l’ultime pouvoir fédérateur de la musique, une potion de beats et de voix qui a mis tout le monde d’accord là où parfois personne n’aurait misé un CFA sur la recette.

 

DJ Boulaone

DJ Boulaone